Linguisterie générale et autres menuiseries

Accueil > BABEL CIRCUS > Babel bolero

Babel bolero




quand je me retournerai j’aurai le balancement naturel d’une tige une petite voix douce et fluide qui peut s’étendre sans limite une source claire dont on a rien à dire cristal ou paradis dans l’air clément j’aurai les jambes rapides la sève dans mes mouvements et les mains engourdies j’aurai tout désappris

quand tu te retourneras tu seras loin pour moi j’aurai déjà tourné je serai sans comprendre tu n’auras pas le choix tu m’éloigneras sentir les pas

quand elle se retournera elle dira plus que ce qu’elle dit elle passera par terre et de toutes ses foulées de toutes ses enjambées du bassin en mouvement de la colonne courbée répondra sans parler à tout ce qui est là

quand il se retournera il emmènera le sol avec lui il glissera ses bras autour

quand nous nous retournerons nous aurons le balancement naturel d’une tige des petites voix douces et fluides qui s’étendent sans limite des montées profondes des graves dans nos racines des BAB BAB BOP des chi chi dzac nous nous réunirons nous nous séparerons nous nous retrouverons

quand vous vous retournerez je ne sais pas tu sais elle se retourne peut-être il étend son bras nous dans le centre une extension tranquillement portée vers vous

quand ils se retourneront ils auront les pas dans tous les tons dans tous les coins pavé côté sauté chassé et l’envie de tous les etctecera

écrit ou proposé par Nolwenn Euzen mise en ligne le jeudi 24 avril 2014