Linguisterie générale et autres menuiseries

Accueil > BABEL CIRCUS > Quelque chose de (ce voyage)

Quelque chose de (ce voyage)

Flux... de conscience... mots, images, fixes, animées. Sons.
Pour un voyage.
Laisser se déplier ce qui, ni à l’intérieur, ni à l’extérieur, rencontre. Au-delà de la phrase que je peux former de ce lieu
Lieu vibratoire.
D’appels, sensations, mouvements.



" La rencontre amoureuse selon moi, c’est ce sentiment que, tout d’un coup, on fait contrepoids au monde et que le monde devient un espace de chance, au lieu d’être un piège constant. "


"Écrire, c’est toujours prendre le risque de tout dire, même - et surtout - sans le savoir. Il faudra, si nous avons vraiment décidé d’écrire ce livre, dire tout. ( Non pas dans le but de " tout dire", mais de donner, en écrivant, la liberté au tout.)"

"On apprendra à établir en toute liberté ses propres jeux avec leurs règles muettes et essentielles. Pour donner un sens aux choses, à l’occasion. Squelettes de quelques chemins qui sans elles ne seraient qu’imagination stérile ou rien du tout. "

"Le monde, après tout, est plein de parkings où nous attendent peut-être des rêves d’une telle richesse qu’ils mériteront tous les voyages."

"Nous sommes probablement, comme tu le soulignes, « de la même matière que les chansons d’amour, un mélange d’aveuglement et de souffrances indélébiles. »

" La beauté nous est douce, parce qu’elle danse au même rythme fuyant que notre vie. "

"Comment raconter le voyage et décrire le fleuve le long duquel, autre fleuve, existe le voyage, de telle sorte que , dans le texte, ressorte la face occulte, impérissable, celle d’où l’événement, mobile et immobile, sans commencement ni fin, nous défie ?" Osman Lins, Avalovara

"En se penchant sur le monde comme on se penche sur les images, l’aujourd’hui n’est plus un bloc de destin mais une surface en mutation qui, en l’exprimant, peut être modifiée."



Sources
- Vidéo :
1) Eloge de l’amour, film de Jean-Luc Godard (2001) - Image : Installation "Histoires de fantômes", George Didi Huberman et Arno Gisinger
2) Open Musée - Street Art Contemporain, Nuit Blanche Paris 2014
3) Installation Histoires de fantômes, George Didi Huberman et Arno Gisinger, Exposition L’état du ciel, Palais de Tokyo, 14/02 - 07/02/2014
- Citations :
1) Benoit Jacquot, Entretien dans la revue numérique "Bande à part"
2, 3, 4) Julio Cortazar et Carol Dunlop, Les autonautes de la cosmoroute, Gallimard, col. Du monde entier
5) Lettre de Sabine Huyn à Tieri Briet (via réseau social)
6) Rabindranath Tagore, Jardinier de l’amour, Gallimard, col. Poésie
7) Julio Cortazar et Carol Dunlop, Les autonautes de la cosmoroute, Gallimard, col. Du monde entier
8) Exposition L’état du ciel, Palais de Tokyo, Présentation exposition
- Images :
1) Open Musée - Street Art Contemporain, Nuit Blanche Paris 2014
2) Bill Viola, Exposition Grand Palais, Paris 2014
3) Photo N.E. Bois de Vincennes
4) Bill Viola, Exposition Grand Palais, Paris 2014
5) Open Musée - Street Art Contemporain, Nuit Blanche Paris 2014

écrit ou proposé par Nolwenn Euzen mise en ligne le dimanche 12 octobre 2014