Linguisterie générale et autres menuiseries

Accueil > PETITS PAS PLASTIQUES > JEU WIKIPEDIA > #6 XX nait à Paris le 17 mai 1904, 23 boulevard Rochechouart

#6 XX nait à Paris le 17 mai 1904, 23 boulevard Rochechouart

[Qui suis-je ?]
[Premières lignes de la notice Wikipédia d’une personnalité rubrique Biographie/enfance ou Début de carrière, Premiers pas]

XX nait à Paris le 17 mai 1904, 23 boulevard Rochechouart (9e). Fils de Ferdinand Joseph Moncorgé (1868-1933), tenancier de café et comédien d’opérette sous le nom de scène de XX, et d’Hélène Petit (1865-1918), chanteuse de café-concert, il a six frères et sœurs aînés dont Ferdinand-Henri (1888-1939), Madeleine (1890-1970) et Reine (1893-1952).
Il passe son enfance et son adolescence à la campagne pour laquelle il gardera toute sa vie un profond attachement. Loin de la vie parisienne de spectacle de ses parents, il est élevé par sa sœur aînée Madeleine, dans le petit bourg campagnard de Mériel dans le Val-d’Oise (alors Seine-et-Oise) , à l’actuel 63 Grande rue, dans une maison à l’étroite façade dont le pignon arrière où se trouve la fenêtre de sa chambre offre une vue imprenable sur la gare[3].
XX, élève au lycée Janson-de-Sailly en 1918.
En 1914, à l’âge de 10 ans, un coup appuyé lors d’un combat de boxe lui écrase le nez. Le 18 septembre 1918, alors qu’il a 14 ans, sa mère meurt. Il obtient son certificat d’études primaires à l’école rue de Clignancourt mais est mauvais élève et délaisse le lycée Janson-de-Sailly à Paris, où il est inscrit et enchaîne les petits métiers, garçon de bureau à la Compagnie parisienne de distribution d’électricité, cimentier à la gare de la Chapelle, manœuvre dans une fonderie, magasinier aux magasins d’automobiles de Drancy, vendeur de journaux. À 17 ans il veut, comme son grand-père maternel, devenir conducteur de locomotive à vapeur dont il peut voir les évolutions depuis sa chambre. Bourru, il osait se plaindre de ce qui lui déplaisait mais son œil bleu « magique » participait avec ses amis à la joie de vivre.

écrit ou proposé par Nolwenn Euzen mise en ligne le dimanche 29 mars 2015