Linguisterie générale et autres menuiseries

Accueil > DES PAROLES ET DES PLANS > Ecrire sans gravité

Ecrire sans gravité

Image : Station de métro emmaillotée de tissus en laine par Karen Fingerhurt, décoratrice-accessoiriste, et les habitants des Lilas

si j’écris comme de la parole
mon poème est moins grave
que si je l’écris comme un poème

j’ai pensé à ça en dansant
mon geste dans le mouvement

si je cherche à le rattraper
ce que je fais parfois
on se demande après quoi je cours

j’écris mon geste
pour l’habiter encore un peu
ne pas le quitter aussitôt dansé

si j’écris comme de la parole
dansée dans le corps de mon geste
elle perd sa gravité
penche

mon corps un peu lourd pour la parole
surplombe
l’écrit danse en gros godillots

soulève des poids
tracte

si j’écris comme de la parole
c’est dansé
bougé
dans le mouvement
parfois immobile
de soi

écrit ou proposé par Nolwenn Euzen mise en ligne le lundi 9 novembre 2015