Linguisterie générale et autres menuiseries

Accueil > TEXTE-MINUTE > A côté et sans conclusion

A côté et sans conclusion

juste pour dire
que je suis contente
d’écrire ce poème

je veux dire malgré tout
ce qui arrive
à côté

je suis contente
soudain
d’écrire ce poème

même s’il ne sert à rien
même s’il ne cherche rien
à dire
d’important
à convaincre personne
pas même
qu’il est un grand poème
et la littérature
une grande chose

avant de l’écrire
de sentir combien j’étais contente
d’écrire ce poème
j’ai pensé combien j’aimais
Beckett et Sarraute
j’ai regardé dehors
j’ai respiré

et me voilà
bêtement contente
d’écrire
un poème idiot

j’aurais mieux fait
d’écrire un poème d’admiration
personne ne va croire
que j’aime la littérature

d’ailleurs
je ne sais pas si je l’aime
ou si je la rejette
tellement elle fait
partie de moi
je veux dire
ma vision du monde

en parlant de vision
je crois qu’à l’écran
le rideau tombe
et que dehors
le jour se lève
je n’ai jamais vraiment réussi
à en tirer de conclusion fameuse
c’est peut-être là le problème
conclure

AMISS AND CONCLUSION FREE

(Translation : Sabine Huynh)

I just want to say
I’m happy
I wrote this poem

I mean despite
everything going
amiss

I’m happy
suddenly
to be writing this poem
although it’s useless
although it’s aimless
speechless
trivial
it can’t even
convince anyone
that it’s a great poem
and that literature is
a great thing

before I wrote it
I felt so happy
about writing it
I thought about my love
for Beckett and Sarraute
I looked out
I breathed in

and here I am
just feeling happy
I’m writing
a silly poem

I should have
written a praise poem
noone will believe
I love literature

besides I’m not sure
if I love or reject it
it’s so much
part of me
I mean
it has shaped
my vision of the world

talking about vision
I think that on the screen
the curtain is falling
while out there
the sun is rising
I never really managed
to draw any smart conclusion
maybe that’s where the problem lies
with the conlusion

écrit ou proposé par Nolwenn Euzen mise en ligne le mercredi 11 novembre 2015