Linguisterie générale et autres menuiseries

Accueil > BABEL CIRCUS > Vol des oiseaux fêlés

Vol des oiseaux fêlés

vol des oiseaux fêlés un champ de forces à faire entendre ce qu’une étrangère a d’étrangère on aurait pu planer tomber dans sa conscience le temps qu’on met fêlés à entendre de force sans complément ce qui n’aurait pas est-ce que ça entre ? c’est dit c’est déjà dit de ville en ville l’entrée est libre ah bon ? prête moi une phrase que je la plante chez moi j’échange mon lopin contre le tien c’est insolite ce goût de cette envie sous la pluie plein air un abri la cabine des souvenirs organisés les plaques trop instructives le décor c’est l’été c’est l’été on sait peu évoquer esquiver le temps sa projection mais toujours attentif tu sais il voit l’herbe pousser quel jardinier ! fouiller ses mille et unes rubriques annonces parcelles prendre le goût des gestes de ses envies même dans la région où ma tête ne travaille plus qu’en plein air sans la question sans rien qui ait fait ses débuts ses plus de combien de fois c’est vu c’est entendu classé dans les lieux mêmes tu ne décides pas vol d’un oiseau fêlé ses ondes jusqu’à ce que des spirales il vit de tes tournées ton oreille émiettée plus loin perce ses nuits 

écrit ou proposé par Nolwenn Euzen mise en ligne le lundi 18 mars 2013