Linguisterie générale et autres menuiseries

Accueil > LÁ OÚ JE SUIS ALLÉE LIRE > Comme un Polonais, Claude Andrzejewski / La Dragonne, avril (...)

Comme un Polonais, Claude Andrzejewski / La Dragonne, avril 2016

Le juste timbre qui fait entendre la mélancolie par ses petites notes. Six nouvelles dans le sillage d’une vie autobiographique qui se dit par séquences, ne s’expose pas, donne à sentir son voyage, sa traversée. Un itinéraire chahuté par les coups de l’histoire, quand les dérives redessinent à leur manière ce qu’une vie d’homme peut faire de ces pans troubles. Il ne s’agit pas de tomber, mais de se redresser avec ce qui est tombé autre part, sans prise autre qu’une déroute aussi belle que tumultueuse. De la fragilité ordinaire, une personne quittée, la complicité de poignants ivrognes, des sensations de la campagne autour de Saintes en Charentes Maritime, se dit l’errance, celle qui évase le sort, en fait jaillir une sueur nouvelle. L’alcool rattrape toutes les forces en jeu, boire devient la dictée d’une famille polonaise émigrée en France qui compte ses disparus, sa souffrance calfeutrée. Ces six nouvelles sont celles d’un homme qui en posera les mots et aussi la limite. Pour ceux qui connaissent la belle œuvre de Jean-Claude Pirotte, dont Claude Andrzejewski fut l’ami, ils retrouveront la proximité de son univers comme un heureux compagnonnage. Un voyage ensemble donnera récit savoureux, art de la dérive tenu sobrement dans la langue où il retentit.

Extrait

"Avec Richard, l’autre soir, nous étions assis dans un pré à regarder les étoiles filantes en buvant de la vodka. J’ai sorti mon calembour, j’ai dit que même lorsqu’on est roi de la Pologne, la mort s’occupe de vot’cas... De temps en temps une voiture passait sur la route, ses feux balayaient la nuit et le halo fugace nous surprenait comme deux lapins éblouis, deux gros lièvres à cheval sur une queue d’étoile filante.
Nous avons cependant inventé l’expression à "vol d’oisif". Car le lendemain, dans une foulée poussive mais déterminée, nous sommes allés sur la côte, à la Fête de l’huître. En moi, c’était plutôt la fuite de l’être". (p.82)

Comme un Polonais, Claude Andrzejewski
Editions La Dragonne, 2016 - (114 p. ; 15€)

écrit ou proposé par Nolwenn Euzen mise en ligne le lundi 27 juin 2016